Loi de l’ Attraction et Karma : un système complexe

J’aimerais aborder avec vous un sujet complexe et souvent incompris ou partiellement compris.

Je souhaiterais y apporter, aujourd’hui, ce que j’ai appris, ceux et celles qui m’ont aidé à en savoir plus, et ce que j’en pense.

Je tiens à préciser que ce que je vais écrire ici n’engage que moi, et que c’est seulement mon opinion, je ne prétends en aucun cas détenir la vérité vraie et absolue.

Il m’est souvent arrivé d’entendre ce genre de propos :

« Tu sais, si tu as manifesté ça dans ta vie, c’est tout simplement parce que tu pensais de manière trop négative », « si tu as eu cette maladie, c’est parce qu’il y a quelque chose de non-guéri en toi ». Les propos cités ci-dessus sont, selon moi (et ça n’engage que moi) extrêmes et très inappropriés.

Selon moi, on ne peut pas tenir de tels propos, car on ne se sait jamais à qui l’on parle, ni ce que la personne que l’on a en face de nous a pu traverser.

Dire ce genre de choses à une personne ayant subi des traumatismes psychologiques ayant des répercussions graves sur son psychisme peut avoir des conséquences désastreuses sur elle, et ça, peu de personnes s’en rendent réellement compte.

En ce qui concerne la loi de l’attraction, il y a différents sons de cloches et des expériences différentes. Certains s’y sont intéressés et cela a marché pour eux, et pour d’autres non, ou plus ou moins.

La question est pourquoi ? Pourquoi tant de variantes dans une promesse si simple à accomplir et à réaliser ? Et oui, il suffit de « penser positif » pour en attirer dans notre vie. Il suffit de visualiser ce que l’on veut pour l’obtenir.

Je sais que ce sujet a été rabâché maintes et maintes fois dans le monde spirituel et du développement personnel, et je n’apporterai sûrement rien de nouveau, mais je ne peux m’empêcher d’y apporter mes nuances et mes expériences de vie pour remettre quelques pendules à l’heure.

Tout d’abord, permettez-moi de vous référer à la vidéo suivante de Teal Swan 😊 sur la Loi de l’attraction (vidéo pour les anglophones, non traduite mais dont je vais reprendre certains points) https://www.youtube.com/watch?v=V6xCjY39_t0) et à la vidéo d’Aurore Sovilla 😊 sur comment comprendre la loi de l’attraction et le libre arbitre, que j’ai trouvé très juste et rigolote en plus : https://www.youtube.com/watch?v=17ChI8OkvpU

Avec ces vidéos vous comprendrez bien le concept déjà, mais je souhaiterais ajouter ma propre interprétation à ce sujet.

Depuis plusieurs années, de plus en plus de personnes en parlent, c’est devenu à la mode il y a quelques années et plusieurs écoles de pensées se sont formées et reformées autour de cette loi. Bien que je trouve personnellement qu’il y ait quelques déviances dans ces courants de pensée, les vidéos que je vous suggère sont de qualité et bien expliquées.

Je risque de reprendre et de répéter des concepts et idées déjà abordés dans la vidéo, mais je m’efforcerai de ne pas le faire, la redondance n’étant pas ce que l’on souhaite ici.

Je vais faire de mon mieux 😊

La loi de l’attraction fonctionne sur différents plans de conscience , en simultané.

Si l’on considère que le temps et l’espace n’existe pas, les points d’attraction se passent sur deux niveaux :

  • Le niveau de notre « moi supérieur », « Higher Self »
  • Le niveau « nous en tant qu’humain incarnés », le « petit soi », notre part incarnée, c’est à dire nous-mêmes.

Ces deux parties sont toujours en communication, le moi supérieur envoie une vibration, le petit soi, l’humain peut l’accueillir ou la résister, selon moi ça ne change rien, la vibration, l’énergie, qui se traduit alors par un évènement, une action, une pensée, arrive et se produit car, quand l’âme décide, c’est décidé, ça prend forme, que l’on juge l’expérience de bien ou mal, positive ou négative.

Voyons notre incarnation terrestre comme une expérience. Expérimenter un domaine de vie, une émotion, une vibration en particulier. Ce n’est donc pas « de notre faute » si on vit telle ou telle situation désagréable ou difficile, c’est une situation qui nous fera grandir spirituellement, même si sur le moment on a tout sauf envie de se dire ça et on crie à l’injustice, remplis de colère et d’incompréhension.

De plus, si l’on considère que le temps n’existe pas, toutes nos vies se déroulent en simultané, et nos multiples destinées aussi. Cela laisserait-il alors la place à un « libre arbitre » ?

A vous de voir, je ne détiens pas la vérité, mais selon moi, le libre arbitre n’est qu’une illusion.

Tout est relatif

Les concepts dont je vais parler peuvent porter à discussion et je ne considère pas qu’ils soient forcément la vérité vraie ou la définition même de l’Absolu.

S’ajoute à cela la relativité du monde dans lequel nous vivons : dans notre dimension, il y a tout et son contraire qui coexistent en simultané.

Ce que je vais énoncer ici risque de sembler un peu sommaire et simplet, mais cela apporte une compréhension plus nette et rapide du concept.

Par exemple, quand une personne vibre l’emprisonnement, simultanément résonne la vibration de liberté, et vice versa. Si par exemple, tout ce que nous voulons c’est la liberté, pas d’engagement, et bien on va se rendre compte que finalement notre liberté nous emprisonne, car de n’avoir aucune attache on s’emprisonne dans notre propre vide, comme il n’y a que du libre, que du lâche.

Autre exemple, et ici je reprends les enseignements de Teal Swan, imaginons qu’une âme avant de s’incarner, décide d’expérimenter l’amour de soi, elle va donc s’incarner dans une famille et un environnement qui la fera se sentir tout sauf aimée et elle ressentira tout sauf de l’amour propre. Mais pour aller vers cet amour propre, cette personne devra tout d’abord reconnaitre et expérimenter, ressentir le non-amour (en d’autres termes, l’indifférence et non la haine) car sinon, elle ne pourrait pas aller vers son opposé. En suivant ce raisonnement, on peut avoir des exemples sans fin, on ne peut pas ressentir le bonheur sans avoir souffert, pas de bien sans mal, pas d’acceptation sans rejet, pas de désir de se sentir mieux mentalement sans être passé par des moments anxieux, impossible d’accomplir notre destinée et de quitter son pays et de s’installer à l’étranger sans ressentir le besoin de fuir son pays, en gros, pas de « positif » sans « négatif ». L’un et l’autre, en même temps et en tout temps.

Je vous invite également à visionner les vidéos de Franck Lopvet 😊 sur ce sujet.

Avoir cette notion de relativité, de « tout et son contraire » dans un coin de la tête quand on réfléchit sur la loi de l’attraction, selon moi c’est important aussi.

Rentre en compte la notion ou la croyance de la destinée, ou du destin, la fatalité, appelez cela comme vous voudrez.

Si on souhaite comprendre la loi de l’attraction, on se demandera irrémédiablement si tout est possible et que nous seuls , humains sommes créateurs de notre vie , ou bien si une destinée est prévue, si notre chemin, notre vie est toute tracée, où bien s’il y a certains évènements marquants de notre vie qui sont prévus et d’autres non, et que, de toute façon, on arrivera à notre but de vie, que l’on aille à gauche ou à droite en gros.

Je suis d’accord avec le fait qu’il y a plusieurs écoles à cela, et que toutes les écoles d’idées sont valables. Cela dépend de vous, de vos croyances et de ce que vous apportez comme sens à votre vie.

Pour moi, tout est écrit à la seconde près, de la naissance à la mort, et il n’y a pas de possibilité de se « tromper » ou de « faire les mauvais choix ». Ça ne restera que mon opinion, et je ne me ferme pas à l’idée de changer d’avis dans quelques années, qui sait.

 

La culpabilité stop

Du fait d’être complexe et donc souvent incomprise, la loi de l’attraction entraine trop souvent de la culpabilité. Si on comprend de manière basique la loi de l’attraction, sans y voir et interpréter ses subtilités, on aura tendance à se dire(et moi la première quand j’ai commencé à m’y intéresser sans en connaitre les tenants et les aboutissants) que c’est de notre faute si il nous arrive des choses pas cool (pour ne pas dire autre chose) ou si on a vécu des choses difficiles, ou eu des maladies, c’était de notre faute, et nous n’avions qu’à penser de manière plus positive et enjouée et faire plus d’efforts , être plus cool et voir la vie avec plus de rose .Ou bien nous mettions nos maux et nos épreuves douloureuses sur le compte du « blessure, trauma d’enfance non guéri ».

Alors, oui , dans une certaine mesure, il est vrai et ce n’est pas à nier, au contraire, que des traumatismes liés à l’enfance peuvent entrainer des maladies et des épreuves de vie, mais il y a quelque chose, je pense, qui est très souvent omis et oublié dans l’explication de la loi de l’attraction  , c’est le fait que la manifestation de nos épreuves de vie ou de nos maladies (que l’on veuille l’entendre ou non), est aussi prévue, destinée, et cela la plupart du temps, pour des raisons qui nous dépassent.

Je peux comprendre que cela puisse être difficile à avaler ou à croire, mais moi en tout cas, c’est ce que je crois et c’est ce que j’ai expérimenté et observé au cours de ma vie et de mes acquisitions de connaissances astrologiques védiques.

Evidemment, je vous parle en tant que fervente adepte de l’astrologie védique, où il est question de karma et de réincarnation, où le libre arbitre a très peu de place, donc mon avis peut être un peu biaisé ou du moins assez prononcé.

En parlant de karma, il serait bon de faire un petit point là-dessus :

Ce que l’on appelle karma, veut dire « action », contrairement aux croyances occidentales ou mainstream, le mot karma n’a pas de connotation négative, ni positive, il veut juste dire action, faire quelque chose, accomplir une action.

Voici la définition du karma quand vous tapez sur votre moteur de recherche : « dogme central de l’hindouisme, du bouddhisme, selon lequel la destinée d’un être vivant et conscient est déterminée par la totalité de ses actions passées, de ses vies antérieures ».

Donc, si l’on comprend bien, le karma regroupe toutes les actions, petites et grandes, des plus insignifiantes aux plus impactantes, que nous serons amenés à faire dans notre vie et que nous avons faites dans d’autres vies. Dans la religion hindou et bouddhiste c’est une loi de cause à effet, toutes les actions que nous avons faites ou pas dans nos multiples incarnations décideront de notre destinée et de nos prochaines actions dans les vies suivantes. Selon les enseignements que j’ai reçu de mon astrologue védique, l’idée de karma est tout simplement les actions, déjà prédestinées, que l’on fait et que l’on fera. Donc pas la peine de s’inquiéter puisque de toute façon on ne contrôle rien.

Certains ne croient pas à cette idée de karma telle qu’elle est décrite (en gros, une loi de cause à effet).

Pour ma part, je suis entre les deux :

Je dirais que le karma comme on l’entend est un peu trop teinté de mentalité de punition-récompense, et de culpabilité, comme si la seule explication se résumait à : tu vis une vie pourrie car dans une autre vie tu as volé quelqu’un ou fait du mal à quelqu’un donc c’est le karma.

Moi je pense que c’est simplement une expérience que l’on a décidé de vivre, tout simplement pour l’évolution de notre âme, et pas forcément pour épurer des actions horribles qu’on a fait dans le passé.

Je vous avoue que je suis partagée, je ne sais pas.

Mais ce dont je suis sûre, c’est que nous avons vécu plusieurs si ce n’est des millions de vies avant celle-ci et que nous avons un destin et une vie à expérimenter.

A vous de voir …

Bless you

Claire

Pour prendre rdv pour une consultation en astrologie védique ou en développement personnel et spirituel, 

cliquez ici : https://aundreamilk.com/consultations/

Photo : Unsplash – Garidy Sanders

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page